Experiential Design - research: start-up

AD LUX

Space design, landscape & lifestyle
Research

The AD LUX research project (GRANEM/Sustainable Cities Design Lab) tested the suitability of an innovative and non-intrusive data collection method (sensors interfaced with an open source platform for online environments) for assessing the effect of light stimuli and materials in commercial premises on consumer behaviour.

AD LUX was inspired by the wish to establish a connection between  the worlds of management sciences and design. From this standpoint, the project falls within the field of research into sensory marketing, data design and spatial design as a means of assessing the behaviour of individuals.

 

By adopting a multidisciplinary approach (psychology, economics, design) and a range of methodologies (brainstorming, pre-testing, experimentation, observations) this research tests the suitability of an innovative and non-intrusive data collection method, involving sensors interfaced with an open source platform for online environments.

 

The project’s original objective was to test the effects of lighting and materials in commercial spaces on consumer behaviour. However, by sharing and drawing on a wide range of expertise (including design, marketing, anthropology and data design), it has extended its scope and developed a new data collection method that can either complement or replace the traditional approaches usually adopted by both researchers and professionals.

Visual of MIDIR sensor (c) ADLUX

The sensor project is led by the Stéréolux Arts and Technology Laboratory (Nantes, France) and stems from an initial project – Sensorbox. MIDIR (the name of a Celtic god) is an open source multi-sensor tool which was developed by 42 Factory.

Results (in progress)

Research has involved a three-stage methodological approach, and testing the potential and significance of results in an experimental context. Data analysis has been used to explicitly identify zones of interest to individuals within the space.

 

The practices tested as part of this project can be transferred and generalised across commercial spaces, public spaces (museums, stations, car parks, airports, etc) and workplaces (including classrooms, offices and co-working spaces). Ultimately, the results of this research go beyond a simple study into the effects of visual stimuli, the analysis of which has been relegated to second place and considered as a pretext for contextualisation.

Example of a heat map for a volunteer in the lab experiment (c) ADLUX

Publications and/or communications

This project has relevance for two worlds: research methodology and management.

The experimental approach adopted will be presented in a self-published review from the École de Design Nantes Atlantique in January 2018.

An academic review such as Qualitative Market Research: an international journal also offers potential for publishing the results of the research.

Prospects

This innovative project has a number of prospects. It will be promoted in scientific publications. Its methodological approach will be used in taught modules on research methods at the Université d’Angers and the École de Design Nantes Atlantique, to showcase the advantages of the sensors. It will also be presented to businesses to offer them an inexpensive alternative solution and a rapid decision-making tool for managing spaces (commercial or other).

 

Work carried out under the project also provides methodological support for the development of voluntary standards regarding AFNOR P96A – accessibility and functional quality in the built environment.

Schedule

An initial brainstorming phase was held in November 2016 with the support of students from the École de Design and contributions from two designers. This first phase was followed up rapidly by pre-tests in the laboratory. Data was collected in the experimental laboratory in April 2017. This data is currently under analysis, with support from a designer (development of the online application). The results of this research are expected to be published in 2018-2019 (according to the revision process stipulated by the review targeted).

Methodology

There are three phases to the methodological approach: brainstorming, experimental pre-tests and tests in the experimental laboratory. This last phase involved collecting immediate data from the sensors and other information linked to analysis of observational data recorded by the cameras. The objective of this approach was to triangulate the data and validate the significance of information from the sensors.

Contacts

Gwenaëlle Briand Decré – Marketing Researcher – GRANEM, Université d’Angers – gwenaelle.decrebriand@univ-angers.fr

 

Hilda Zara – Researcher, L’École de design Nantes Atlantique – h.zara@lecolededesign.com

 

Florent Orsoni – Director, Sustainable Cities Design Lab – President of the AFNOR P96A commission: accessibility and functional quality in the built environment – f.orsoni@lecolededesign.com

 

Quentin Le Roux – UX Designer – Research Engineer, École de Design Nantes Atlantique – q.leroux@lecolededesign.com

Actors

Share on
Design expérientiel - Recherche : amorçage

AD LUX

Espace et modes de vie
Search

AD lux est un projet de recherche (GRANEM/ Ville Durable, Design Lab) qui a testé la pertinence d’une méthode de collecte de données innovante et non intrusive (capteurs interfacés avec une plateforme open source pour les environnements connectés) pour mesurer les effets de la lumière et des matériaux utilisés dans les lieux de consommation sur le comportement du consommateur.

Présentation

Le projet AD lux est basé sur la volonté de rapprocher les sciences de gestion et le design. Dans cette optique, ce projet s’inscrit dans le champ de recherche en marketing sensoriel, en data design et en design d’espace dans le but de mesurer le comportement de l’individu.

Le socle multidisciplinaire de ce projet (psychologie, ergonomie, design) allié à une mise en œuvre multi-méthodologique (brainstorming, pré-test, expérimentation, observations) a permis de tester la pertinence d’une méthode de collecte de données innovante et non intrusive, grâce à des capteurs interfacés avec une plateforme open source pour les environnements connectés.

L’objectif originel de ce projet était concentré sur le test des effets de la lumière et des matériaux utilisés dans les lieux de consommation sur le comportement du consommateur. Cependant, les échanges et la mobilisation de compétences multiples (design, marketing, anthropologie, data design…) ont permis d’élargir la portée de ce projet en proposant une nouvelle méthode de collecte de données complémentaire ou en remplacement des dispositifs traditionnellement mobilisés en recherche et par les professionnels.

Visuel d’un capteur MIDIR (c)AD Lux

Ce projet de capteur a été porté par le laboratoire Arts & Technologie de Stéréolux (Nantes, France) et issu d’un premier projet nommé Sensorbox. MIDIR (du nom du Dieu Celte de l’Éducation) est un dispositif ouvert (Open Source) multi-capteurs développé par la société 42 factory

Résultats (en cours)

Cette recherche a permis d’opérationnaliser une démarche méthodologique en trois phases et d’en tester le potentiel ainsi que la portée des résultats dans un contexte expérimental. L’analyse des données a notamment permis de présenter de manière très explicite les zones d’intérêt de l’espace par les individus.

Les pratiques testées dans le cadre de ce projet seront transposables et généralisables aux lieux de consommation, lieux publics (musées, gares, parkings, aéroports…) ou lieux de travail (salles de classe, bureaux, espaces de co-working…). En définitive, les résultats de ce projet vont au-delà de la simple étude des effets des stimuli visuels, dont l’analyse a finalement été reléguée au second plan et considérée comme prétexte à la contextualisation.

Exemple de heat map pour un participant de l’expérimentation en laboratoire (c)AD Lux

Publications et/ou communications

Les apports de ce projet sont doubles : ils permettent de formuler des contributions méthodologiques mais également des contributions managériales.

La démarche expérimentale mise en œuvre dans le cadre de ce projet de recherche fera l’objet d’une présentation dans une publication de L’École de Design Nantes Atlantique en auto édition en janvier 2018.

Une revue académique internationale telle que Qualitative Market Research : an international journal semble également présenter un bon potentiel pour la publication des résultats de la recherche.

Perspectives

Ce projet présente de multiples perspectives. Il sera valorisé dans des publications scientifiques. De plus, la démarche méthodologique sera utilisée lors de modules d’enseignement en recherche au sein de l’Université d’Angers et de L’École de Design Nantes Atlantique pour présenter l’intérêt des capteurs. Enfin, ce projet au caractère innovant a pour vocation d’être présenté auprès des entreprises afin de leur proposer des solutions alternatives peu coûteuses et leur fournir un outil permettant une prise de décision rapide quant à la gestion de leurs espaces (commerciaux ou autre).

 

Les travaux serviront également d’appui méthodologique pour l’élaboration de normes d’application volontaires dans le cadre de la commission AFNOR P96A Accessibilité et qualité d’usage dans l’environnement bâti.

Calendrier

La première phase de brainstorming a été mise en place en novembre 2016 avec le soutien d’étudiantes de L’École de Design et la participation de deux designers. Cette première phase a été rapidement complétée par un pré-test en laboratoire. La phase de collecte de données en laboratoire expérimental a eu lieu en avril 2017. L’analyse des données collectées est en cours et a été menée grâce au soutien d’un designer (développement de l’application en ligne). L’objectif est de publier les résultats de cette recherche en 2018-2019 (selon le processus de révision en vigueur de la revue visée).

Méthodologie

La démarche méthodologique s’est déroulée en trois phases : brainstorming, pré-test expérimental et test en laboratoire expérimental. Cette dernière phase a permis de collecter des données de proximité grâce aux capteurs et également d’autres liées à l’analyse de données d’observation enregistrées par des caméras. L’objectif de ce dispositif méthodologique était de trianguler les données et valider la pertinence de celles qualifiées par les capteurs.

Contacts

Gwenaëlle Briand Decré – Chercheur en marketing – Laboratoire GRANEM, Université d’Angers – gwenaelle.decrebriand@univ-angers.fr

 

Hilda Zara – Chercheur, L’École de design Nantes Atlantique – h.zara@lecolededesign.com

 

Florent Orsoni – Directeur Ville durable design lab – Président de la commission AFNOR P96A : accessibilité et qualité d’usage dans l’environnement bâti – f.orsoni@lecolededesign.com

 

Quentin Le Roux – UX Designer – Ingénieur de recherches, L’École de design Nantes Atlantique – q.leroux@lecolededesign.com

Actors

Share on