#EU vs Virus : 35 participants ont représenté Nantes et les Pays de la Loire dans le plus grand hackathon au monde

Partager sur
Recherche
Formation
Innovation

 

Plus de 20000 inscrits de 141 nationalités, 2150 projets soumis, 2400 mentors et 800 partenaires. EU vs Virus, le hackathon en ligne organisé par la Commission européenne du 24 au 26 avril, a tenu son pari de réunir le plus grand nombre d’acteurs pour développer des solutions à fort impact social en réponse à la crise du coronavirus.

 

Le programme régional Ouest Industries Créatives, porté par l’Université de Nantes et co-animé avec L’École de design Nantes Atlantique, était partenaire de l’événement. Il a encouragé son réseau régional à s’engager en tant que participants ou mentors et facilité la constitution des équipes et la recherche de compétences complémentaires. Près de trente-cinq étudiants, alumni, doctorants et enseignants-chercheurs se sont mobilisés en quelques jours seulement ; parmi eux, cinq enseignants-chercheurs de l’Université de Nantes et de L’École de design Nantes Atlantique inscrits en tant qu’experts.

6 projets portés par des équipes nantaises

CorriDoor

La Halle 6 Ouest de l’Université de Nantes a formé une équipe d’une quinzaine de personnes pour proposer CorriDoor, un sas de désinfection pédagogique et ludique à destination des écoles. Ce couloir, ou sas, dans lequel les enfants passeront avant d’entrer dans leurs salles de classe, rassemble des petites activités pour apprendre aux écoliers à se laver les mains, à mettre un masque, à utiliser une lingette, etc. Le dispositif dispose non seulement de l’équipement adéquat pour un contrôle automatique de la température de toutes les personnes entrant, mais il partagera également des images de prévention rappelant les gestes barrière et l’importance de les respecter.

 

Le projet a notamment embarqué trois étudiantes lauréates du concours EXPÉ[Nantes] 2019-2020 sur le défi du CHU de Nantes et deux étudiants d’Hanyang University, partenaire international du programme OIC.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire l’article sur Corridoor sur le site de l’Université de Nantes

 

ResearchTV

Un doctorant de l’Université de Nantes a collaboré au montage de ResearchTV, une plate-forme permettant à la communauté scientifique de partager ses recherches sur support audiovisuel. En plus d’archiver les travaux, il s’agit de les rendre accessibles au grand public. ResearchTV entend aider les chercheurs à être reconnus, à trouver des débouchés et à obtenir un retour d’information actif de la part de la communauté mondiale.

 

 

YANA

Une alumni de L’École de design s’est associée à deux informaticiennes européennes pour développer YANA (You Are Not Alone), une application pour lutter contre la solitude, pendant le confinement et au-delà. YANA a pour objectif de réduire le sentiment de solitude, contribuer à diminuer les risques de contamination, mais aussi d’accroître le sentiment de communauté, fondé sur des valeurs telles que la coopération, l’aide mutuelle et l’empathie.

 

 

RestezChezVous

Deux autres projets étaient portés par des équipes étudiantes qui se sont inscrites après avoir candidaté au fonds d’urgence Solutions innovantes Covid-19 OIC. Parmi elles, des étudiants de L’École de design  qui ont proposé l’application RestezChezVous qui encourage la distanciation sociale en sensibilisant et en informant sur les conséquences concrètes du non-respect des mesures de prévention.

 

 

Co-llectif

Les trois étudiants de Polytech Nantes et L’École de design ayant été accompagnés par OIC dans le développement de leur projet, ont profité de l’expertise de mentors européens pour perfectionner le site d’entraide Co-llectif.fr, notamment en vie de l’étendre à l’échelle européenne.

Leur projet remporte la 3e place dans la catégorie « Protection des groupes isolés et à risque » face à 900 participants & 141 projets ! L’aventure se poursuit fin mai, lors d’un week-end de matchathon entre les gagnants, les partenaires et les investisseurs potentiels.

 

 

Selfscrum

Un étudiant de l’École de design Nantes Atlantique a rejoint une équipe européenne autour d’un projet d’interface collaborative destinée aux étudiants et à leurs enseignants. Sur la base d’un tableau blanc, Selfscrum constitue un espace dynamique de travail pour faciliter l’interaction et favoriser l’apprentissage dirigé.

 

 

Des lauréats annoncés le 30 avril

Les résultats du hackathon seront annoncés le 30 avril à 11h.

Pour sélectionner les gagnants, les idées seront évaluées – par des membres du jury ayant une expérience approfondie dans les domaines pertinents – en fonction du potentiel d’impact (20%), de la faisabilité du passage à l’échelle (20%), de la dimension innovante du projet (20%), de l’achèvement du prototype (20%) et du modèle économique (20%).

 

En plus des opportunités offertes par la plateforme EIC COVID, des prix en numéraire seront offerts par des partenaires. Un week-end de matchmaking Matchathon sera aussi organisé entre les gagnants, les partenaires et des investisseurs potentiels.

 

 

Des projets accompagnés par OIC pendant, avant et après le hackathon

Tout au long de l’événement, le programme régional OIC a continué à jouer son rôle de hub en coordonnant les échanges et l’entraide entre les 35 participants. Une logique de coopération bien ancrée, qui révèle la capacité du territoire à travailler en interdisciplinarité au service de projets concrets, sans frontières entre les établissements et les laboratoires.

 

Cet accompagnement se poursuivra à l’issue des 48 heures. Au niveau européen tout d’abord, puisqu’un ou plusieurs projets lauréats du hackathon pourront bénéficier des services de la Halle 6 Ouest (prototypage et évaluation de l’expérience usager) avec le soutien du programme OIC. Les porteurs de projet des Pays de la Loire seront aussi éligibles, après évaluation, au fonds d’urgence Solutions innovantes Covid-19 du RFI OIC (lancé le 28 mars).