Appel à communication du colloque « Beyond Creative Cities »

Partager sur
Recherche
Innovation

 

Le workshop international “Beyond creative cities : People, Places, Innovation” se déroulera du 8 au 10 Octobre 2020 à Nantes. Inscrit dans l’événement “Nantes, Capitale Européenne de l’Innovation” organisé par Nantes Métropole, il ambitionne de réunir des chercheurs, des professionnels et des organisations publiques et privées. Il permettra d’aborder les questions des modèles d’innovation, des relations entre activités artistiques et technologies digitales, de l’innovation territoriale et de la fabrique de la ville.

 

« Beyond Creative Cities » est organisé par les programmes de recherche SCAENA (financé par l’Agence Nationale de la Recherche) et DEMEXTRA (financé par le PUCA – Plan Urbanisme Construction Architecture), en lien avec le projet RESET (financé par OIC). En région Pays de la Loire, il implique les universités d’Angers et de Nantes, les laboratoires GRANEM, LEMNA et AAU/CRENAU, la MSH Ange Guépin.

L’idée de ville créative est apparue pour la première fois à la fin des années 1980/début des années 1990, en associant trois ingrédients initiaux : cartographier les industries créatives, promouvoir une conception innovante de politiques publiques locales et favoriser une renaissance urbaine culturelle autour d’investissements publics forts dans l’art et les installations culturelles. Durant les années 2000, le buzz qui a entouré les concepts d’industries et de classes créatives a contribué au développement du récit et de l’application de l’agenda de la ville créative.

 

L’objectif principal de ce workshop est de relire l’idée de ville créative à la lumière des enjeux du XXIe siècle, en explorant trois axes :

  • Au-delà des classes créatives, une société coopérative basée sur l’ethos du maker ?
  • Au-delà des clusters créatifs, de nouvelles voies d’innovation ?
  • Au-delà de la ville créative, des régimes d’innovation urbaine ?

Les propositions de communication doivent être soumises avant le 31 mai 2020. Elles consistent en un résumé en français ou en anglais (mais la conférence aura lieu en anglais) et ne doivent pas excéder 3000 mots.

 

En savoir plus sur le colloque et l’appel